Accueil / Œuvres / Allegro appassionato en si mineur pour violoncelle et piano op. 43 (Camille Saint-Saëns)

Imprimer le contenu de la page

Allegro appassionato en si mineur pour violoncelle et piano op. 43 (Camille Saint-Saëns)

Date

1873

Texte

Au début des années 1870, Saint-Saëns dota le répertoire pour violoncelle de deux partitions majeures : le Premier Concerto en 1872 et, en décembre de cette même année, la Première Sonate dédiée au violoncelliste Jules Lasserre (1838-1906). C’est à ce même instrumentiste qu’il dédia l’Allegro appassionato composé dans la foulée. Partenaire régulier de Saint-Saëns, Lasserre vivait à Londres depuis 1869, mais se produisait fréquemment en France. Peut-être l’Allegro appassionato était-il destiné à servir de bis. Cette pièce brillante place en effet l’instrument à cordes au premier plan. De forme sonate sans développement, elle oppose les zones tonales des deux thèmes (si mineur pour le premier, le relatif majeur pour le second élément qui sera réexposé dans le ton inattendu d’utmajeur). Mais elle conserve une écriture relativement homogène : ainsi, elle associe le dynamisme rythmique (dû en particulier aux syncopes) à un intense lyrisme et à l’éclat de quelques passages plus virtuoses. La date de création de l’Allegro appassionato reste floue : selon Dandelot, l’œuvre aurait été jouée pour la première fois par son dédicataire le 8 février 1873. Or, on sait que ce jour-là, Saint-Saëns participa à un concert de la Société nationale de musique, dont le programme ne mentionne pas l’Allegro appassionato. En fait, cette brève partition, maintenant au répertoire de tous les violoncellistes, doit sa popularité à Pablo Casals qui, au début du XXsiècle, la défendit sans relâche.