Accueil / Œuvres / Cid, Le (Ennery & Gallet & Blau / Massenet)

Imprimer le contenu de la page

Cid, Le (Ennery & Gallet & Blau / Massenet)

Date

1885.11.30

Description

Opéra en 4 actes et 10 tableaux créé à l’Opéra de Paris le 30 novembre 1885. D’après  Le Cid  de Pierre Corneille.

Texte

Manon  gagne à peine le public de la salle Favart que Massenet cherche un nouveau sujet à mettre en musique. Ayant anticipé sa demande, son éditeur Hartmann lui propose le manuscrit d’un livret déposé de longue date par Louis Gallet. Disposant d’un livret intégral, Massenet apprend le poème par cœur afin de pouvoir y travailler en tout temps et tout lieu. Si cette tragédie classique, en alexandrin et souscrivant à la règle des trois unités, paraît peu propice à se muer en grand opéra, l’argument centré sur le drame intérieur de Chimène inspire nettement Massenet. Le compositeur intercale même à l’acte II, une scène extraite d’un ancien livret d’Ennery, où Chimène découvre en son amant le meurtrier de son père. Composée durant l’été 1884 et orchestrée alors que  Werther  est déjà sur le métier, la partition fait état d’une écriture musicale chatoyante, qu’elle soit épique et ramassée ou tendrement déroulée. Le ballet – écrit depuis Marseille où l’on joue  Hérodiade  – fait usage d’un motif relevé par Massenet dans une posada de Barcelone. « C’était une couleur locale à saisir. Je ne la laissai pas échapper. » ( Mes souvenirs .) Programmé l’année suivant les festivités du bicentenaire de la mort de Corneille,  Le Cid  est la première création des nouveaux directeurs de l’Opéra, Eugène Ritt et Pedro Gailhard. Ce dernier en assure la mise en scène sous la surveillance scrupuleuse de Massenet qui dirige l’ouverture le soir de la création avant de tendre la baguette à Jules Garcin. Ayant rejoint l’Opéra-Comique pour entendre  Manon , le compositeur regagne à temps l’Opéra pour assister au triomphe qui se poursuit durant 84 représentations.