Accueil / Œuvres / Variations en forme de chaconne pour violoncelle et piano (Fernand de La Tombelle)

Imprimer le contenu de la page

Variations en forme de chaconne pour violoncelle et piano (Fernand de La Tombelle)

Date

1902

Texte

Que La Tombelle se réfère à un genre du passé n’a rien d’étonnant quand on se rappelle que ce professeur à la Schola cantorum fut un organiste réputé et qu’il joua Couperin et Rameau, à une époque où la France multipliait les initiatives en faveur des maîtres anciens. En sus des Variations en forme de chaconne, il composa un Air varié dans le style ancien pour violon et piano, une « Toccata dans le style ancien » incluse dans la Suite d’orgue pour le temps de Noël. Le « thème » de ses variations pour violoncelle et piano est constitué de deux phrases de quatre mesures dont la structure harmonique (une variante du tétracorde descendant suivie d’une formule cadentielle) sert de fondement à la partition. Cette structure restera reconnaissable en dépit des transformations et enrichissements auxquels elle sera soumise. Le thème étant à 9/8, on n’y trouve pas la cellule rythmique typique de la chaconne baroque (avec la mise en valeur du deuxième temps, comme dans la sarabande). Mais cet appui se ressent nettement dans certaines variations (par exemple dans la partie de piano de la deuxième). Le début de l’œuvre frappe par ses arabesques ornementales jouées essentiellement par le violoncelle, figurant une improvisation sur le schéma harmonique. Au fil des variations, l’écriture se complexifie, jusqu’à devenir particulièrement virtuose pour les deux instruments (selon les idiomes d’une écriture postromantique). Cette pièce offrit à Gaston Courras, violoncelliste de l’Opéra de Paris, l’occasion de briller lors de sa création, le 23 février 1902, avec le compositeur au piano.