Accueil / Documents / Livrets

Imprimer le contenu de la page

Livrets

Le « poème » ou « libretto » est la base littéraire de toute conception vocale. Et dans l’esprit français – depuis la naissance de l’opéra au XVIIe siècle – le verbe conserva toujours sa primauté sur la musique. C’est pourquoi les livrets furent considérés comme des objets artistiques à part entière, et furent imprimés, vendus et collectionnés isolément des partitions qui en formaient l’expression musicale. On comprend mieux, dès lors, pourquoi Beaumarchais, Hugo, Mistral ou Zola ne dédaignèrent pas de concevoir des textes pour les grandes institutions lyriques parisiennes. L’importance donnée aux paroles n’est pas sans induire des considérations complexes quant aux sources littéraires permettant l’étude d’un opéra, d’une cantate ou d’un oratorio. Bien souvent, les livrets imprimés ne correspondent pas complètement – ou pas du tout – à leur réalisation musicale, l’auteur des vers voulant publier son œuvre dans sa version primitive, non déformée par les nombreuses retouches liées à sa mise en musique. Les livrets présentés dans cette rubrique ne sont donc souvent qu’une des multiples variantes d’un même ouvrage, qu’il faut confronter tant aux partitions qu’aux autres livrets disponibles sur internet ou dans les bibliothèques internationales. On attirera l’attention sur l’importante série de livrets des cantates du prix de Rome présentée ici pour la première fois de manière aussi complète.

Liste

Tri par :