Accueil / Documents / Livrets / P’tites Michu, Les (Duval & Vanloo)

Imprimer le contenu de la page

P’tites Michu, Les (Duval & Vanloo)

Date

18987

Description

Livret des P’tites Michu, opéra-comique en 3 actes représenté pour la première fois à Paris aux Bouffes-Parisiens, le 16 novembre 1897.

Synopsis

En 1793, au moment où les autorités révolutionnaires s’apprêtent à arrêter le Marquis des Ifs, l’épouse de ce dernier perd la vie en donnant le jour à une petite fille. Le Marquis confie l’enfant aux époux Michu, dont la femme vient également d’accoucher d’une fille, avant de disparaître pour échapper à ses poursuivants. À quelque temps de là, le père Michu se charge de baigner les enfants. Il les met ensemble dans la baignoire, puis, au moment de les rhabiller, est incapable de les distinguer l’une de l’autre.

ACTE I

Le jardin de l’institution Herpin en 1810.

Avec l’argent du Marquis, les Michu se sont installés aux Halles où leur fromagerie a prospéré. Leurs deux filles – car Blanche-Marie et Marie-Blanche passent pour les sœurs jumelles qu’elles croient être – poursuivent leur éducation au pensionnat tenu militairement par Mlle Herpin. Aristide, le commis des Michu est amoureux de l’une d’elles, mais sans savoir exactement de laquelle ! Retour du Marquis, devenu général d’Empire. Il fait rechercher sa fille Irène par son ordonnance Bagnolet pour la marier au capitaine Gaston Rigaud, l’officier qui lui a sauvé la vie au siège de Saragosse. Par le plus grand des hasards, Gaston est le neveu de Mlle Herpin. En venant rendre visite à sa tante, l’officier fait la connaissance des petites Michu. Le cœur des deux jeunes filles se met aussitôt à battre pour le beau militaire. Bagnolet retrouve enfin les Michu. C’est l’instant de vérité. Bien embarrassé, le brave fromager s’en va trouver le Général, accompagné de sa femme et de ses deux filles, qui ne comprennent tout d’abord rien à cette visite précipitée.

ACTE II

Chez le Général des Ifs

Les invités du Général attendent d’être présentés à Irène des Ifs, dont l’arrivée prochaine est annoncée. Mis en présence des Michu, le Général ne veut rien savoir de leurs explications : Gaston ne peut épouser deux femmes. Il exige qu’on lui désigne sa fille. Malgré son amour pour Gaston, Blanche-Marie décide de se sacrifier pour sa sœur qu’elle croit éprise de l’officier. C’est donc Marie-Blanche qui sera Irène des Ifs !

ACTE III

La boutique des Michu

Blanche-Marie s’est résignée, la mort dans l’âme, à épouser Aristide, mais son fiancé ne l’attire pas plus que le commerce des fromages. De son côté, Marie-Blanche désole son père et son fiancé par son langage et ses allures populaires. Ils ne peuvent comprendre qu’elle se rende à chaque instant aux Halles où elle n’hésite pas à servir les clients. Marie-Blanche s’aperçoit de l’erreur commise. Elle comprend que sa sœur aime Gaston. De son côté, elle préfère la boutique et Aristide à la vie mondaine qu’on lui promet. Le jour de la double noce, elle fait chercher le portrait de la Marquise des Ifs. Elle imagine d’habiller sa sœur avec le costume de la Marquise, de la poudrer et de la coiffer comme elle : la ressemblance est étonnante. Le Marquis croit retrouver sa femme. Blanche-Marie est donc bien sa fille ! Marie-Blanche épousera Aristide et Blanche-Marie sera heureuse avec Gaston.