Accueil / Documents / Témoignages / Gouvy, Théodore – Lettres à Théodore Dubois (1891-1898)

Imprimer le contenu de la page

Gouvy, Théodore – Lettres à Théodore Dubois (1891-1898)

Date

1891

Description

Les six lettres de Gouvy à Dubois conservées à la Bibliothèque nationale de France semblent montrer qu’à la fin de sa vie Théodore Gouvy a voulu jouer, sinon un rôle de père, du moins celui d’un mentor bienveillant auprès de Dubois. Il le stimule, le conseille, lui reproche certains penchants pour le naturalisme, propose de l’introduire auprès de ses contacts allemands pour favoriser la diffusion de ses oeuvres. Théodore Dubois encouragea cette filiation et oeuvra à Paris pour la reconnaissance de Gouvy. Il dirigea certaines de ses oeuvres et, l’année même de sa nomination à l’Institut (1894), fit pression pour que le monde académique fasse un geste envers cet éminent oublié : à sa grande surprise (comme on peut le lire ci-après), Gouvy est nommé correspondant de l’Académie des beaux-arts de Paris en remplacement de Rubinstein.

Extrait du livre-disque Théodore Gouvy. Cantate, œuvres symphoniques et musique de chambre (Palazzetto Bru Zane, collection Portrait, 2014).