Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Bordry, Guillaume – Modernité à vendre. Meyerbeer et l’art du puff

Imprimer le contenu de la page

Bordry, Guillaume – Modernité à vendre. Meyerbeer et l’art du puff

Date

2010-2

Description

Cette communication prend pour objet un terme régulièrement employé en France au milieu du XIXsiècle, et aujourd’hui tombé en désuétude : le puff. Mot anglais, avec une prononciation et une orthographe fluctuantes, fréquemment utilisé puis vite oublié, le puff possède les caractéristiques du vocable à la mode, de l’expression en vogue, du terme fashionable. Conservant son caractère étrange ou emprunté, le puff est également le signe de l’intrusion de la publicité dans le discours littéraire : visible, incongrue, parfois déplacée. Comparable au buzz contemporain, mêlant dans la fiction l’hyperbole, l’emphase ou l’amplification, le puff tient une place particulière dans la presse musicale au milieu du XIXe siècle, lorsqu’il s’agit de parler d’un opéra, d’écrire sur un opéra, de faire attendre un opéra que l’on attend… longtemps. Cette étude porte donc sur le puff qui précède et accompagne les premières représentations du Prophète de Giacomo Meyerbeer à Paris.