Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Branger, Jean-Christophe – Alfred Bruneau et l’opéra-comique

Imprimer le contenu de la page

Branger, Jean-Christophe – Alfred Bruneau et l’opéra-comique

Date

2014-1

Description

Alfred Bruneau participa au renouveau du théâtre lyrique français en portant à la scène lyrique les théories d’Émile Zola. Considéré comme le fer de la lance des compositeurs français après la création du Rêve en 1891, Bruneau a souvent exprimé sa pensée dans ses écrits où il fustige l’opéra-comique au profit de la comédie lyrique et du drame lyrique, deux genres marqués avant tout par l’absence de dialogues parlés et la continuité d’une trame symphonique imprégnée de motifs de rappel. Cependant, une analyse plus poussée atteste des liens que ses ouvrages entretiennent encore avec la tradition : tout en faisant preuve d’audace, les opéras de Bruneau attestent d’une transformation progressive des genres lyriques français, qui entrainera la disparition de l’opéra-comique. Les acteurs de l’époque en eurent pleinement conscience, comme en témoignent deux enquêtes contemporaines méconnues, publiées respectivement par Musica et Excelsior à la veille de la Première Guerre mondiale.