Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Dratwicki, Benoît – Parodier l’Italie sur la scène de l’Académie royale (1774-1789). De la partition au livret, un déplacement des enjeux

Imprimer le contenu de la page

Dratwicki, Benoît – Parodier l’Italie sur la scène de l’Académie royale (1774-1789). De la partition au livret, un déplacement des enjeux

Date

2014-5

Description

Le dernier tiers du XVIIIe siècle représente, pour l’opéra français, l’une des périodes les plus denses en termes d’initiatives artistiques, tant sur un plan théâtral, musical, scénographique et chorégraphique que poétique. Des tentatives de restaurer l’ancien goût national voisinent avec d’autres destinées à promouvoir le nouveau style « international ». D’un point de vue strictement littéraire, cette période se singularise par l’évolution des formes, le renouvellement des modèles poétiques, la diversification des sources d’inspiration et, surtout, par le décloisonnement des répertoires et des genres. Au sein de ces enjeux, la traduction d’ouvrages de l’italien vers le français occupe une place centrale.