Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Martin, Frédérick – Traitement du temps et du timbre dans le Quatuor à cordes n° 3 de Lucien Durosoir

Imprimer le contenu de la page

Martin, Frédérick – Traitement du temps et du timbre dans le Quatuor à cordes n° 3 de Lucien Durosoir

Date

2011-2

Description

Le Troisième Quatuor à cordes de Lucien Durosoir est le plus concentré des trois, c’est une œuvre tardive et il constitue l’aboutissement des travaux du compositeur en termes de quête formelle. Plus qu’en d’autres partitions, Durosoir semble s’être résolument penché sur l’organisation des proportions et des intervalles harmonico-mélodiques selon un programme de nombres récurrents. En cela, il est intéressant de comparer ce quatuor avec ceux de ses contemporains pour autant que l’époque, les années trente du siècle passé, s’avéra prolixe en recherches de ce genre. Ses trois mouvements, pour suivre le découpage traditionnel vif-lent-vif, contiennent néanmoins des passages aux tempi contrastés qui brouillent les cartes, comme si le compositeur nous invitait à aller au-delà de l’écoute habituelle.

Suivant »