Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Ollone, Patrice d' – Tous les chemins partent de Rome...

Imprimer le contenu de la page

Ollone, Patrice d' – Tous les chemins partent de Rome...

Date

2012-9

Description

Auteur de dix ouvrages lyriques, dont la moitié représentée à l’Opéra ou à l’Opéra-Comique, Max d’Ollone est d’abord un musicien de théâtre, même si son catalogue de musique instrumentale et de mélodies est loin d’être négligeable. Cette prédilection pour l’opéra sonne comme une vocation et une prédestination, comme s’il s’était depuis toujours préparé à l’épreuve des cantates. Le jeune lauréat du concours de Rome aura été en effet toute sa vie marqué, et ce, dès la plus tendre enfance, par la saison lyrique du théâtre de Besançon, sa découverte extasiée des partitions de Wagner, enfin et surtout par ses rencontres avec Massenet et Saint-Saëns qui, reconnaissant très tôt ses « dispositions pour la musique », comme il le dit modestement, ne cessèrent de l’entourer de leurs encouragements et de leur amitié. La période romaine (1897-1901) sera pour lui l’occasion d’approfondir ses conceptions musicales, et d’affirmer son engagement dans la voie lyrique, avec la composition de Jean, son premier opéra.

Article issu du livre-disque Max d'Ollone. Cantates, chœurs et musique symphonique (Palazzetto Bru Zane, collection Prix de Rome, 2012).