Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / Vançon, Jean-Claire – Les quatuors à cordes de Durosoir. Une analyse de style

Imprimer le contenu de la page

Vançon, Jean-Claire – Les quatuors à cordes de Durosoir. Une analyse de style

Date

2011-2

Description

Lucien Durosoir, auteur de trois quatuors à cordes (en 1920, en 1922 et en 1933-1934), se révèle à ce titre comme un homme de son temps – la production française de quatuors s’intensifiant de manière significative à la fin du XIXe siècle. C’est ce que cet article s’emploie à étudier, en procédant à une analyse de style historicisant ses critères. S’il revient alors au compositeur de quatuors d’arbitrer des choix de texture, ceux de Durosoir le portent vers la conception d’une texture dense, souvent polymélodique (et polyrythmique), non hiérarchisée. Parce que la composition d’un quatuor revêt alors des enjeux de langage, on réalise en outre que Durosoir n’a, dans ces opus, rien d’un musicien atonal. Souvent justiciable d’une analyse tonale ou modale, aucun quatuor ne cède pourtant aux tentations néo-classiques. Le genre du quatuor offre par ailleurs au compositeur d’affronter spécifiquement la relation de la forme et du matériau. Or si tout, dans le Quatuor no 1, peut s’entendre comme développement (dont l’écriture contrapuntique apparaît comme le ressort essentiel), les Quatuors no 2 et 3 tempèreront cette tendance, pour y substituer parfois une logique de l’interruption, ou de l’alternance. Ajoutons que Durosoir, lorsque préoccupé par le matériau, oublie parfois d’être lyrique. Les deux derniers Quatuors seront alors l’occasion de « mélodiser » les processus linéaires, comme si appréhendant d’abord le quatuor comme un enjeu de composition, Durosoir ne s’était qu’ensuite souvenu qu’il avait été violoniste.

Suivant »