Henri Rabaud et son temps (2013)

Directeur(s)

Dratwicki, Alexandre
Terrier, Agnès

Description

Colloque de l'Opéra Comique dirigé par Alexandre Dratwicki et Agnès Terrier. 23 et 24 mai 2013.

logo

Issu d’une famille de brillants musiciens, Henri Rabaud bénéficia dès son plus jeune âge d’une solide formation générale et artistique. Il remporta dès sa première tentative le grand prix de Rome (1894), récompense qui lui ouvrit les portes de la villa Médicis. Cette reconnaissance lui permet de faire peu après ses débuts sur scène avec La Fille de Roland (1904). Suivent plus tard L’Appel de la mer (1924), Rolande et le mauvais garçon (1934), Martine (1947) puis Le Jeu de l’amour et du hasard (1948). Mais c’est sans conteste avec Mârouf, savetier du Caire (1914), opéra tiré des Contes des mille et une nuits, qu’il connaît son plus grand succès. Parallèlement, sa réputation de chef d’orchestre le conduit au pupitre de l’Opéra et de l’Opéra-Comique (1908) puis, dix ans plus tard, à celui de l’Orchestre symphonique de Boston. Personnalité reconnue du monde musical, Rabaud poursuit également une prestigieuse carrière institutionnelle, succédant à Widor à l’Académie des beaux-arts (1918) et à Fauré à la direction du Conservatoire (1920-1941).

Publication en cours.

* Henri Rabaud, le Prix de Rome et la question de la modernité. Alexandre Dratwicki.

* Henri Rabaud à l’Opéra de Paris sous l'ère Jacques Rouché (1915-1945). Claire Paolacci.

* Henri Rabaud et la direction du Conservatoire. Marguerite Sablonnières. 

* Henri Rabaud, Max d’Ollone et l’avenir de l’opéra. Michel Rabaud.

* Vincent d’Indy et la création lyrique à Paris. Gilles Saint-Arroman.

* De l'opérette classique à l'opérette d'actualité. Christophe Mirambeau.

* L’Opéra et l’Opéra Comique – politiques de création et de répertoire. Aurélien Poidevin.

* La Fille de Roland d’Henri Rabaud à l’Opéra-Comique. Michela Niccolai.

* Mârouf, savetier du Caire d’Henri Rabaud. Nathalie Otto-Witwicky.

* Paul Dukas et Florent Schmitt, convergences et divergences. Catherine Lorent.

* Nausicaa de Reynaldo Hahn à Monte-Carlo. Stephan Etcharry.

* Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn à l’Opéra. Philippe Blay.