Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Colloques à l'Opéra Comique / L’Opéra-Comique et les voies du renouvellement. 1850-1914 (2014)

Imprimer le contenu de la page

L’Opéra-Comique et les voies du renouvellement. 1850-1914 (2014)

Directeur(s)

Dratwicki, Alexandre
Terrier, Agnès

Description

Colloque de l'Opéra Comique dirigé par Alexandre Dratwicki et Agnès Terrier. 16 et 17 janvier 2014.

logo

L'Opéra-Comique fut de tout temps le terrain d'expérimentations aventureuses. Néanmoins, la fin du XIXe siècle marque une étape décisive dans l'évolution du répertoire de l'institution. Pour la première fois depuis sa création, les partitions soumises ne se distinguent plus du "grand opéra" concurrent, ni par leur sujet, ni par leur mise en musique, ni par leur procédé de déclamation (le texte parlé étant généralement abandonné). Nombre d'ouvrages refusés à l'Opéra viennent d'ailleurs achever leur carrière à l'Opéra-Comique. Dans ce contexte, se renouveler devient une priorité et jamais la question de la modernité musicale ne fut aussi omniprésente qu'à ce moment. Entre symbolisme, naturalisme et post-romantisme, les voies les plus diverses de renouvellement se croisent et parfois se répondent. Il en reste aujourd'hui des ouvrages aussi variés que Louise de Charpentier, Ariane et Barbe-bleue de Dukas, Pelléas et Mélisande de Debussy ou Mârouf de Rabaud.

Publication à venir.

* Le risque de la jeune création d’avant-garde à l’Opéra-Comique (1880-1900). François de Médicis.

* Le livret lyrique et les nouvelles écritures. Agnès Terrier.

* La modernité de Lakmé. Pauline Girard, Bérengère de L’Épine et Marie-Laure Ragot.

* Debussy et l’opéra de son temps. Hélène Cao.

* La lumière comme vecteur de la modernité dans la production scénique d'Albert Carré (1898-1913). Michela Niccolai.

* Ariane et Barbe-bleue à l’Opéra Comique, « un cadre d’art » idéal pour le conte lyrique de Dukas et Maeterlinck. Pauline Ritaine.

* Labiche et l'opéra-comique. Vincent Giroud.

* Louis Deffès (1819-1900), un Toulousain à l’Opéra-Comique. Christophe Mirambeau.

* L’opéra-comique « rétrospectif » : une résistance ludique défiant la modernité après 1870. Sabine Teulon-Lardic.

* Alfred Bruneau et l’opéra-comique : rejet, altération et transformation du genre « éminemment national ». Jean-Christophe Branger.

* Représenter l'Espagne à l'Opéra-Comique en 1908 : La Habanera de Laparra. Stéphan Etcharry.

* Le succès d'une œuvre maudite : La Lépreuse de Lazzari. Sylvie Douche.