Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Colloques à l'Opéra Comique / Le merveilleux dans l'opéra baroque français (2009)

Imprimer le contenu de la page

Le merveilleux dans l'opéra baroque français (2009)

Directeur(s)

Dratwicki, Alexandre
Terrier, Agnès

Description

Colloque de l'Opéra Comique organisé sous la direction d'Alexandre Dratwicki et Agnès Terrier. 20 et 21 mars 2009.

logo

Quels que soient l’époque et le genre, qu’il joue sur la surprise ou sur la connivence, le théâtre lyrique français cherche sans cesse la formule la plus appropriée pour enchanter son public. Le surnaturel, qu’il s’agisse du merveilleux baroque ou du fantastique romantique, se rend dès l’origine indispensable au déploiement des formules de spectacles réclamées par la société urbaine ainsi qu’à l’expression subtilement variée de la vie moderne de l’âme, de ses méandres les plus profonds et de sa quête incessante du sens caché des choses. Ce colloque a abordé la question de la représentation lyrique du merveilleux, envisagé sur une longue période : ses influences, sa signification, ses modalités de mise en scène et ses formulations dans l’œuvre de grands compositeurs du XVIIIe siècle, en particulier Rameau. 

Les actes de ce colloque ont été publiés en version papier.

* La poétique du merveilleux dans l'opéra français de l'âge classique. Catherine Kintzler               .

* La place du merveilleux dans la structure de l’opéra baroque français. Laura Naudeix.

* Figurer le merveilleux : quand la peinture d'histoire s'adapte à la vraisemblance de la tragédie lyrique. Pauline Martin.

* Della Cetra Meravigliosa il suono : le merveilleux lyrique français et les modèles italiens. Benjamin Pintiot.

* Orchestrer le merveilleux. Bertrand Porot.

* Le merveilleux dans Zoroastre. Raphaëlle Legrand.

* Pleins feux sur la déraison avant le règne des Lumières. Nathalie Rizzoni.

* Le merveilleux, pierre de touche de l’opéra et cible privilégiée des parodistes. Judith Leblanc.

* Zoroastre parodié… Françoise Rubellin.

* Y a-t-il un merveilleux chorégraphique ? Nathalie Lecomte.

* Le merveilleux dans l'opéra-comique (1750-1800). Patrick Taïeb.