Accueil / Personnes / LA TOMBELLE Fernand de

Imprimer le contenu de la page

LA TOMBELLE, Fernand de (1854-1928)

Élève de Théodore Dubois et d’Alexandre Guilmant, proche de Saint-Saëns dont il bénéficia des conseils, Fernand de La Tombelle mena une double carrière de compositeur et d’interprète virtuose, aussi bien comme pianiste que comme organiste. Doté d’un tempérament révolutionnaire sans prétention,  bien trempé et farouchement indépendant, La Tombelle constitue une figure attachante et intéressante à plus d’un titre. S’il fut amené à côtoyer des artistes dont la postérité a davantage retenu le nom, tels Edvard Grieg, Charles Gounod, Vincent d’Indy ou Jules Massenet (dont il fut très proche), il laisse une œuvre considérable, protéiforme, stylistiquement éclectique voire atypique, qui mérite d’être reconsidérée non seulement pour ses propres mérites, mais aussi parce qu’elle illustre une forme d’activité sociale et artistique en France au tournant des XIXe et XXe siècles. Son catalogue, qui embrasse tous les genres (mélodies, musique de chambre, pièces d’orgue, œuvres chorales religieuses ou profanes, pages orchestrales ou pianistiques, musiques de scène accompagnées ou non de fantaisies lumineuses, etc.), se complète en effet de photographies, dessins, peintures, écrits – théoriques ou littéraires – et ouvrages touchant à l’astronomie ou à l’art culinaire. L’ensemble constitue, en définitive, le fruit du travail d’un artiste doué et possédant une culture générale remarquable, digne d’un honnête homme qui œuvra aussi beaucoup en faveur de l’éducation musicale des milieux populaires.