Accueil / Thèmes / Concert – La Société nationale de musique

Imprimer le contenu de la page

Concert – La Société nationale de musique

La Société nationale de musique fut fondée en 1871 par Franck, Guiraud, Saint-Saëns, Massenet, Garcin, Fauré, Castillon, Duparc, Dubois, Taffanel et Bussine, dans le but de permettre aux jeunes compositeurs français de présenter leurs œuvres au public. Elle était administrée par un comité de 7 à 15 membres chargé de choisir les pièces programmées. Les concerts avaient lieu le plus souvent dans les salons Pleyel, à l’exception des concerts avec orchestre ou avec orgue, respectivement organisés salle Érard et dans l’église Saint-Gervais. La SNM fut successivement présidée par Bussine, Franck, puis d’Indy. Cantonné aux sociétaires pendant les années 1870, le public de la SNM s’élargit à partir de 1880. En 1886, la société prit un tournant important en acceptant de programmer des compositeurs étrangers ainsi que des musiciens français morts ou non sociétaires – ce qui suscita la démission de Bussine et de Saint-Saëns. À partir de la fin des années 1880, une nouvelle génération de compositeurs rejoignit la SNM, contribuant à en renouveler les programmes : Debussy et Ropartz (1888), puis Schmitt (1894), et enfin Ducasse et Ravel (1898-1899).