Accueil / Thèmes / Lieux de musique – salle Herz

Imprimer le contenu de la page

Lieux de musique – salle Herz

En 1838, le pianiste virtuose et facteur de piano Henri Herz fit construire une salle de concerts au sein de sa manufacture, située 48 rue de la Victoire. Elle comprenait 308 places au parquet et 360 place au pourtour, pour un total de 668 places, faisant d’elle une des plus grandes salles de la capitale avec la salle Pleyel et la salle du Conservatoire. Considérée comme l’une des plus élégantes de Paris, elle se caractérisait par la recherche d’ornements et de solennité. En 1847, la salle Herz fut restaurée et rehaussée d’or et de lumières. De nouveaux travaux, réalisés en 1858, la dotèrent d’un nouveau système d’éclairage. En plus des matinées et soirées des pianistes, elle accueillit les concerts annuels qu’Offenbach donnait comme violoncelliste pendant les années 1850 ainsi que les concerts de la Société des jeunes artistes de Pasdeloup (1853-1860). C’est ici que Berlioz crée le Carnaval romain (3 février 1844) et L’Enfance du Christ (10 décembre 1854). La salle Herz fut fermée puis démolie en 1885 en raison d’un affaissement du bâtiment.