Accueil / Thèmes / Musique de chambre – Le quatuor avec piano au XIXe siècle

Imprimer le contenu de la page

Musique de chambre – Le quatuor avec piano au XIXe siècle

Issu des divertimenti avec clavier de la seconde moitié du XVIIIe siècle, le quatuor pour piano, violon, alto et violoncelle se développe à partir des années 1780. Au départ, son répertoire se compose surtout de transcriptions de concertos pour piano. Mais Mozart, qui offre deux chefs-d’œuvre à cette formation, fusionne déjà l’écriture concertante avec celle de la musique de chambre. Dans les premières décennies du XIXe siècle, de nombreux quatuors sont encore des adaptations d’œuvres classiques, destinées à des amateurs. L’importance du piano à l’époque romantique entraîne l’augmentation de partitions en quatuor originales, plus exigeantes techniquement. Souvent écrites par des compositeurs pianistes, leur partie de clavier est plus difficile que celles des cordes, comme en témoignent les œuvres de Weber ou Mendelssohn. Avec Schumann, Brahms, Fauré ou Saint-Saëns, la présentation et le développement des thèmes sont répartis de façon plus homogène entre les quatre instruments. Notons que chez nombre de compositeurs français comme d’Indy, Fauré, Dubois, Hahn et Chausson, le quatuor avec piano constitue un tremplin menant vers le quatuor à cordes ou le quintette avec piano.