Accueil / Thèmes / Salons – Transcriptions d’opéras pour les salons musicaux

Imprimer le contenu de la page

Salons – Transcriptions d’opéras pour les salons musicaux

Connus à la fin de l’Ancien Régime sous le nom d’« airs variés », les arrangements d’opéras complets ou de certains de leurs fragments pour divers instruments répondent à différents besoins des artistes et amateurs. Ils permettent de diffuser largement des ouvrages pouvant difficilement être entendus régulièrement sur l’ensemble du territoire : réduits pour piano ou pour de petits ensembles instrumentaux et vocaux, ils peuvent ainsi entrer dans les salons particuliers et être joués quotidiennement. Cette destination principale explique la valeur pédagogique de la majorité de ces pièces : les transcriptions pour quatuor, par exemple, comportent une partie supérieure plus technique destinée au maître alors que les autres voix sont exécutables par des élèves. Ces œuvres permettent également d’étoffer le répertoire grâce à des instruments nouveaux ou peu utilisés en solo (notamment les vents). Objets commerciaux, ces partitions sont enfin, pour certaines œuvres prêtant à la polémique (comme celles de Wagner), un moyen de diffusion de la modernité musicale passant outre les instances lyriques légitimes.