BRU ZANE MEDIABASE
Ressources numériques autour de la musique romantique française

Amadis (Claretie / Massenet)

Date

1922.4.1

Description

Opéra légendaire en 4 actes créé à l’Opéra de Monte-Carlo le 1er avril 1922, après la mort du compositeur. D’après Amadis de Gaule de Garci Rodríguez de Montalvo (1508). 

Texte

L’histoire se déroule en Armorique, où les jumeaux Amadis et Galaor – nés d’un amour interdit – sont séparés à l’âge de quatre ans tandis qu’on leur attache au cou une pierre gravée par Merlin. Devenus adultes, ils combattent tous deux pour une même aimée. Amadis blesse Galaor et n’aperçoit que trop tard la pierre semblable à la sienne. Tandis que Galaor expire, il bénit l’union de son frère. Ultime ouvrage posthume de Massenet, Amadis est pourtant amorcé très tôt. La partition d’orchestre est achevée en 1890, et le compositeur raconte dans ses mémoires qu’il la dépose en 1891 dans le coffre-fort d’un ami, après que son éditeur Hartmann fait faillite. De premiers remaniements ont lieu en 1901 et 1902, alors que le compositeur travaille à Grisélidis et au Jongleur de Notre-Dame et se trouve immergé en plein Moyen-âge. Mais c’est au printemps et à l’été 1910 qu’il entreprend une ultime et ambitieuse révision, destinant le rôle-titre non plus à Jeanne Raunay, mais à Lucy Arbell. Les transformations et la mise au net sont amorcés à Paris, poursuivis à St-Aubin et enfin à Égreville, que Massenet quitte à la fin du mois d’août pour être hospitalisé d’urgence. Les sources manquent pour établir la date à laquelle Massenet considère l’ouvrage achevé. Reste que vingt et une année de genèse, un poème mêlant merveilleux chrétien et merveilleux païen, des ressorts dramatiques mobilisant la magie et sollicitant d’ingénieux effets scéniques, font d’Amadis l’un des ouvrages les plus ambitieux de Massenet. L’œuvre est créé le 1er avril 1922 à l’Opéra de Monte-Carlo, avec Djéma Vécla (Amadis), Nelly Martyl (Floriane) et Paul Goffin (Galaor), sous la direction musicale de Léon Jehin.